Vous êtes ici : Archéologie

Publications

Les catalogues

KORPIUN P. Vaisselle et objets médiévaux en terre cuite à Valenciennes, Service archéologique de Valenciennes / Illustria-Librairie des Musées, 2007

Les opérations archéologiques menées ces dernières années renouvellent considérablement notre connaissance du passé valenciennois. Les interventions qui ont précédé les diverses transformations du centre ville (Coeur de Ville, Tramway, réseaux...) livrèrent des découvertes inédites jusqu'ici, où la céramique médiévale tient une place importante. L'ouvrage propose de faire connaissance avec les productions et importations, depuis le Xe jusqu'au début du XVIe siècle. La caractérisation des formes, des techniques et les statistiques établies sur des ensembles clos dégagent les tendances de la production et de la consommation en produits céramiques. Celles-ci s'insèrent très logiquement dans la trame régionale mais les nombreuses originalités individualisent la production locale. Ainsi, cette introduction à la céramique médiévale valenciennoise présente un parcours à la fois chronologique et thématique agrémenté d'un catalogue des objets les plus représentatifs.

Prix : 30 EUROS

TIXADOR A. Enseignes sacrées et profanes médiévales découvertes à Valenciennes, Service archéologique de Valenciennes / Illustria-Librairie des Musées, 2004.

Les enseignes sont des objets de plomb et d’étain figurant des thèmes religieux ou profanes et que l’on cousait sur les vêtements. Ces broches, courantes entre le XIIe et le début du XVIe siècle, permettaient à leurs possesseurs d’afficher leurs préoccupations religieuses, profanes ou politiques, un peu à la manière d’un badge.
Les enseignes présentées ont toutes été découvertes à Valenciennes dabs le lit de la rivière Sainte Catherine, à l’occasion des fouilles « Cœur de Ville » (1999-2003). Elles furent sans doute jetées dans la rivière pour des raisons votives, comme le laissent présumer d’autres découvertes de ce type dans la Seine ou dans la Tamise.
Souvenirs de pèlerinage, elles étaient achetées par le pèlerin lord de son arrivée dans le sanctuaire. Les lieux de pèlerinage actuellement identifiés dans la collection sont : Quiévrechain, Boulogne-sur-Mer, Saint-Josse-sur-Mer, Amiens, Noyon, Saint-Maur-des-Fossés, Cologne, Maastricht, Rome, Villalcàzar de Sirga.
Les enseignes profanes déclinent quant à elles des thèmes variés, politiques, courtois, corporatifs ou érotiques. Les plus communes sont celles représentant des motifs courtois, tels des portraits d’hommes, parfois accompagnés de la légende « Amour », ou encore de magnifiques représentations de chevaliers qui évoquent la littérature médiévale.

Prix : 35 EUROS

MALIET V. Valenciennes, à cœur ouvert. 10 ans d’archéologie urbaine. Edition Musée des Beaux-Arts de Valenciennes, 1997

Prix : 20 EUROS

COLLECTIF Trésors archéologiques du Nord de la France, gallo-romains et mérovingiens. Edition Musée des Beaux-Arts de Valenciennes, 1997

Prix : 45 EUROS

BEAUSSART P. Les collections d’archéologie régionale du Musée des Beaux-Arts de Valenciennes. Edition Musée de Valenciennes, 1993.

Prix : 30 EUROS

BEAUSSART P. Patrimoine archéologique du Valenciennois. Edition Musée de Valenciennes, 1987.

 Prix : 20 EUROS

Monographies de sites

KORPIUN P. Dans l’atelier des Perdrix, Maîtres fondeurs du roi d’Espagne à Valenciennes au XVIIe siècle. Fouilles archéologiques préventives de la rue d’En-Bas-l’Eau , Valenciennes (France, Nord), Service Archéologique de Valenciennes/ Illustria-Librairie des Musées, 2010.

 Le service archéologique de Valenciennes a procédé au cours de l’automne 2007 à une fouille préventive sur une petite parcelle urbaine située dans un secteur au fort potentiel archéologique. Au préalable, un diagnostic mené durant le mois de novembre 2006, suite au dépôt d’un permis de construire pour des logements collectifs, permit de mettre en évidence les vestiges d’une partie des écuries du palais de la Salle-le-Comte, résidence comtale construite à partir de 1168 sous le règne des comtes de Hainaut Baudouin IV l’Edifieur(1120-1171) et Baudouin V le Courageux (1171-1195).
L’opération archéologique dévoila quatre siècles d’occupation depuis la construction des écuries au XIVe siècle jusqu’à l’occupation des lieux par Jacques Perdry père (1585-1667) et fils (1612-1683), fondeurs d’artillerie et munitionnaires au service du roi d’Espagne. Néanmoins, les données concernant les écuries sont relativement anecdotiques. La fouille révéla principalement une partie importante des infrastructures de cette fonderie ainsi qu’un mobilier exceptionnel (outils, modèles, moules et munitions de guerre) qui nous font pénétrer dans l’intimité de l’atelier des Perdry.

Prix : 30 EUROS

DECKERS M., DELASSUS D. (Dir.) Valenciennes, Vallée de l'Escaut. Un site du Néolithique final, Service Archéologique de Valenciennes/ Illustria-Librairie des Musées, 2009.

 Les fouilles archéologiques menées rue Jean Bernier ont permis, pour la première fois à Valenciennes, l’étude d’un site préhistorique daté du Néolithique final. Il y a 5000 ans, des hommes se sont installés sur le versant oriental de la vallée de l’Escaut, à proximité d’un bassin naturel parsemé d’îlots. Ils disposaient ainsi d’une réserve d’eau utile pour les activités domestiques et probablement pour la pêche. La dépression a servi de lieu de vie comme le montrent les nombreux objets domestiques mis au jour lors de la fouille : fragments de poteries, outils en silex, en os ou en grès, déchets alimentaires… Mais ce site livra également aux archéologues l’exceptionnel témoignage de pratiques funéraires inconnues jusque-là, grâce à la découverte de nombreux ossements humains dispersés dans l’eau et de plusieurs squelettes retrouvés au sommet des îlots. À ce jour, il s’agit des restes humains les plus anciens connus dans le Valenciennois. L’ouvrage présente à la fois les conditions de la fouille et la synthèse des analyses menées par les spécialistes : études environnementales (concernant la géologie, la flore et la faune), mais aussi la culture matérielle grâce aux objets découverts, et enfin les examens anthropologiques réaliséssur les ossements recueillis.

Prix : 30 EUROS

Articles

DECKERS M., DELASSUS D. et DEVRIENDT W., Une gestion de défunts inédite au Néolithique (Valenciennes, Nord). Dans : Revue interdisciplinaire de sciences sociales ou Socio-Anthropologie, n° 22, 1er semestre 2008, p. 7-21.
--------------------------------------------------------------------------------
DECKERS M., DELASSUS D. et DEVRIENDT W., Une gestion de la mort inédite au Néolithique. L'archéologue, Février-Mars 2010, p.64-65.
--------------------------------------------------------------------------------
DELASSUS D., DECKERS M., DEVRIENDT W., Un site du Néolithique final dans la vallée de l'Escaut: les fouilles de la rue Jean Bernier à Valenciennes. Dans: Mémoires du cercle historique et archéologique de Valenciennes, Tome XI, 2010, p. 11-36
--------------------------------------------------------------------------------
DELASSUS D., TIXADOR A., Valenciennes, témoins archéologiques liés à l'eau: dans la ville et avant la ville. Dans: Revue du Nord. Hors série. Collection Histoire n°26, 2011, p.17-32
--------------------------------------------------------------------------------
 KORPIUN P., Couvre-feux médiévaux à décor anthropomorphe découverts à Valenciennes. Dans : Valentiana, Revue d’histoire des pays de Hainaut Français, n°32, Décembre 2003, p. 1-8
--------------------------------------------------------------------------------
KORPIUN P., Les perdrix, fondeurs du roi. Un atelier du XVIIe siècle à Valenciennes. Archéologia, Mars 2011, p. 14-23
--------------------------------------------------------------------------------
KORPIUN P., Un aperçu de la production en céramique médiévale à Valenciennes. Dans : Valentiana, Revue d’histoire des pays de Hainaut Français, n°37/38, Décembre 2006, p. 5-12
--------------------------------------------------------------------------------
TIXADOR A., Les fouilles archéologiques du projet Cœur de Ville à Valenciennes : Xe-XXIe siècle, 1999-2001, franchissements de millénaires. Dans : Valentiana, Revue d’histoire des pays de Hainaut Français, n°32, Septembre 2002, p. 3-18