Vous êtes ici : ArchéologieHistoireMoyen âge

Les enseignes sacrées et profanes

Les enseignes sacrées et profanes

La fouille de la rivière Sainte-Catherine, menée entre 1999 et 2003 a livré aux archéologues un ensemble exceptionnel d'enseignes sacrées et profanes médiévales. Ces enseignes, constituées d'un alliage de plomb et d'étain, sont de petites pièces de bijouteries bon marché, courantes entre le XIIe et le XVe siècle. Cousues ou épinglées sur les vêtements elles permettent à leurs possesseurs d'exprimer des préoccupations d'ordre sacré ou profane, un peu à la manière d'un actuel badge. Les enseignes de pélerinages étaient achetées par les pèlerins dans les sanctuaires. Plus qu'un simple souvenir, on leur attribuait les mêmes pouvoirs protecteurs que les reliques auxquelles elles faisaient références. Les enseignes ont vraissemblablement été jetées volontairement dans la rivière Sainte-Catherine, une croyance populaire faisait peut-être de cet endroit un lieu favorable à l'exaucement des voeux.

Bibliographie
TIXADOR A. Enseignes sacrées et profanes médiévales découvertes à Valenciennes, Service archéologique de Valenciennes / Illustria-Librairie des Musées, 2004.

Enseignes sacrées

Cliquez sur l'image pour zoomer
Sainte Face (cliché H.Maertens)
Cliquez sur l'image pour zoomer
Christ en croix (cliché H.Maertens)
Cliquez sur l'image pour zoomer
Vierge à l'Enfant (cliché H.Maertens)

Enseignes profanes

Cliquez sur l'image pour zoomer
Cavalier (cliché H.Maertens)
Cliquez sur l'image pour zoomer
Scène d'auberge ou de lupanar (cliché H.Maertens)
Cliquez sur l'image pour zoomer
Phallus ailé (cliché H.Maertens)