Vous êtes ici : ArchéologieHistoireMoyen âge

Ilôt de l'ancien cinéma Palace

Îlot de l'ancien cinéma Palace, rue du Quesnoy

Le projet de réhabilitation de l’îlot de l’ancien cinéma Palace à Valenciennes a entraîné la réalisation d’un diagnostic à l’angle des rues du Quesnoy et de Beaumont. Le secteur concerné par cette opération est intégré à la ville médiévale avec la construction de l’enceinte urbaine décidée par le comte Baudouin IV l’Edifieur (1121-1171)  et s’urbanise progressivement à partir de la fin du XIIe-XIIIe siècle. Les parcelles diagnostiquées forment l’extrémité sud-ouest d’un îlot d’origine médiévale délimité par la rue du Quesnoy (anciennement rue Cardon), la rue de Beaumont et, jusqu’à la fin du XIXe siècle, par les fortifications de la ville à l’est. La rue du Quesnoy constitue un des axes de communication les plus anciens de la ville, celle-ci reliait la place du Marché (actuelle place d’Armes) à la porte Cardon qui s’élevait à quelques dizaines de mètres du site (Fig.2).

Une occupation protohistorique

L’occupation la plus ancienne du site est datable de la transition Hallstat/La Tène ou de La Tène ancienne (vers -500 av. J.-C.), elle est représentée par un fossé très arasé associé à un unique trou de poteau. La fragmentation importante du mobilier céramique rend difficile l’identification des formes, on remarquera toutefois la présence de formes carénées à bord vertical ou légèrement concave et de tessons en céramique grossière décorés au peigne. Quelques outils en silex ont également été mis au jour : grattoirs, perçoir et éclats à retouches irrégulières ou utilisés bruts, la présence d’un éclat de hache polie pose toutefois la question du caractère résiduel d’une partie difficilement quantifiable du corpus lithique.

Le Moyen Âge

Au XIIe siècle, le terrain est situé dans une zone périurbaine dont l’occupation semble assez lâche puisqu’une seule fosse a été identifiée pour cette période. Il faut attendre la fin du XIIIe ou le début du XIVe siècle pour qu’un réseau parcellaire dense se mette en place, témoignant ainsi de l’urbanisation de l’îlot et de son intégration définitive au tissu de la ville médiévale. Les vestiges de deux bâtiments à ossature de bois sur sablières basses ont été identifiés, les autres structures sont caractéristiques des fonds de parcelles de la fin du Moyen Âge : celliers, puits, silos et latrines. Les latrines maçonnées du XVe siècle ont livré un mobilier céramique très riche dont l’étude permettra d’enrichir le corpus des formes déjà recensées à Valenciennes.

Cliquez sur l'image pour zoomer
Céramiques du XVe siècle provenant du comblement des latrines
Cliquez sur l'image pour zoomer
Ensemble de céramiques de la fin du XVIe siècle-début XVIIe siècle
Cliquez sur l'image pour zoomer
Latrines maçonnées du XVe siècle
Cliquez sur l'image pour zoomer
Vue générale du sondage