Vous êtes ici : ArchéologieHistoireMoyen âge

Couvent des Dominicains

Couvent des Dominicains

Une opération archéologique menée rue d'Oultreman en 1989, a permis la mise au jour du chevet de l'église du couvent des Dominicains (Saint-Paul). Au début du XIIIe siècle, les ordres mendiants se développèrent dans l'Europe médiévale. A la suite de deux communautés Franciscaines, ce sont les frères Dominicains qui arrivèrent à Valenciennes en 1233. Le pouvoir Comtal leur accorda alors des terrains bordant l'enceinte primitive et situés non loin de la place du Grand Marché (place d'Armes).

L'église Saint-Paul

Rapidement, les Frères firent construire une église de modestes dimensions dont seul le mur oriental du chevet plat fut observé lors de la fouille. Le manque de place disponible pour l'accueil des fidèles entraîna un agrandissement de l'édifice, vraissemblablement terminé en 1272. Il est alors décidé d'allonger le sanctuaire: les nouveaux murs, à assises de grès, s'inscrivent dans le prolongement de ceux du premier état. L'extrémité orientale de l'église se présente sous la forme d'une abside à cinq pans coupés (voir le plan).

Les structures funéraires

La fouille a révélé au sein de l'église la présence de trois caveaux doubles appartenant à des membres de la famille comtale de Hainaut, parents de la comtesse Marguerite. Il s'agit plus précisément de son fils aîné Jean et de son épouse Aélix de Hollande, du frère de Jean et de sa femme, Félicitas de Coucy ainsi que l'enfant de ce couple, Jean d'Avesne, second du nom. Un monument funéraire particulier ornait chacune de ces tombes. Réalisés en pierre de Tournai, ces gisants sont d'exceptionnels témoignages de la sculpture funéraire de la fin du XIIIe siècle et du début du siècle suivant.

Cliquez sur l'image pour zoomer
Eglise Saint-Paul vers 1650. Aquarelle extraite de l'ouvrage de Simon le Boucq (B.M.V.)
Cliquez sur l'image pour zoomer
Gisant d'Aélix de Hollande (?), XIIIe siècle. (cliché: H.Maertens)